• Accueil
  • Dissection sous-muqueuse (Polypes coliques – Cancers digestifs)

Dissection sous-muqueuse (Polypes coliques – Cancers digestifs)

La dissection sous-muqueuse est une technique de résection endoscopique des lésions superficielles du tube digestive.

Pourquoi faire une dissection sous-muqueuse ?

Certains cancers superficiels du tube digestifs ne présentent pas de risque de métastases locales ganglionnaires ou à distance. Ils peuvent donc être traités par une résection endoscopique seule et ne pas nécessiter de chirurgie. La dissection sous muqueuse permet cette résection curative, en un seul fragment, sans être limité par la taille de la lésion. Elle permet de visualiser et donc de contrôler, au cours de la procédure, le caractère complet de la résection.

Les principales indications sont donc :

  • les cancers superficiels de l’oesophage, de l’estomac et du colon,
  • les volumineux polypes du colon, dont l’aspect fait suspecter un risque de dégénérescence,
  • les lésions précancéreuses de l’oesophage et de l’estomac,
  • les tumeurs sous-muqueuses digestives se situant dans l’épaisseur des parois digestives.

Cette technique est également utilisée pour aborder et sectionner endoscopiquement le sphincter inférieur de l’œsophage (POEM) en cas d’achalasie ou le pylore (pyloromyotomie endoscopique) en cas de gastroparésie.

Centre Hépato-gastroentérologie
Lyon Sauvegarde

Prendre rendez-vous

25 avenue des sources
69009 Lyon

04 72 52 28 32

Où nous trouver

Quelle préparation pour une dissection sous-muqueuse ?

Il est indispensable d’être à jeun, sans manger ni fumer depuis 6h. Les boissons claires sont autorisées jusqu’à deux heures avant l’examen.
Une consultation anesthésique est à réaliser au moins 48h avant l’examen. Lors de cette consultation le patient doit apporter sa dernière ordonnance de traitement et les examens récents, notamment cardio-respiratoires dont il a pu bénéficier.

L’arrêt des médicaments fluidifiant le sang (anticoagulants) est parfois nécessaire. La conduite à tenir vis à vis des traitements est donnée lors de la consultation anesthésique.

En cas de dissection sous-muqueuse colique, le colon doit être parfaitement propre, débarrassé de tous les résidus grâce à une préparation minutieuse. Elle est indispensable pour un examen de qualité. Les instructions données lors de la consultation doivent être bien suivies dans les 3 jours qui précédent l’examen.

Cette préparation comporte 2 parties :

  • Un régime sans résidu (= régime sans fibre) pendant les 3 jours qui précédent l’examen. Une fiche de régime est remise au patient lors de la consultation.
  • Une préparation intestinale appelée « purge » : La plupart du temps, on utilise des solutions de lavage à base de PEG, de laxatifs divers et éventuellement à des lavements s’il existe une importante constipation. Ces produits stimulent rapidement le transit pour évacuer toutes les selles présentent dans l’intestin et génère une diarrhée.

Comment se déroule une dissection sous-muqueuse ?

L’examen se déroule au bloc opératoire d’endoscopie lors d’une anesthésie générale, le plus souvent avec intubation de la trachée, permettant une anesthésie générale profonde et la protection des voies aériennes d’une inhalation.

L’examen utilise un gastroscope ou un coloscope, tubes flexibles munis d’une caméra miniaturisée à son extrémité. Il est introduit par la bouche pour les interventions sur l’œsophage ou l’estomac ou par l’anus pour les gestes sur les colon.

Les principales étapes de la dissection sous-muqueuse pour la résection d’une lésion sont :

  • lanalyse endoscopique soigneuse de la lésion pour confirmer les possibilités de résection,
  • le repérage est marquage des berges latérales,
  • l’injection sous-muqueuse d’un soluté soulevant la muqueuse pour faciliter la dissection et éviter de léser le muscle en profondeu,
  • l’incision muqueuse en zone saine permettant d’accéder au plan sous-muqueux et de fixer les limites de résection,
  • dissection sous-muqueuse à proprement parler à l’aide de couteaux d’électrocoagulation endoscopique permettant de détacher la lésion de la musculeuse sous-jacente.

L’endoscope est désinfecté entre chaque patient suivant la réglementation en vigueur. Le petit matériel (couteau de dissection, clips hémostatiques…) est à usage unique et jeté après chaque examen.
Cet examen se déroule en hospitalisation avec une nuit de surveillance après l’examen.

Quelles sont les complications ?

Tout acte médical, investigation, exploration, intervention sur le corps humain, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et de la réglementation en vigueur, recèle un risque de complication.

Les complications les plus fréquentes de la dissection sous-muqueuse sont :

  • une perforation digestive,
  • une hémorragie digestive.

Les perforations se révèlent le plus souvent dans les suites immédiates de l’endoscopie et se manifestent par des douleurs, de la fièvre, des frissons. Elles nécessitent habituellement une prolongation de l’hospitalisation et peut rendre une chirurgie nécessaire. L’hémorragie digestive peut survenir immédiatement ou dans les jours suivants l’examen et se manifester par des vomissements de sang et/ou des selles noires ou sanglantes. Elle peut nécessiter la réalisation d’une nouvelle endoscopie et conduire à une transfusion.

Au moindre doute, vous devez contacter votre gastro-entérologue, votre médecin traitant, ou vous présenter aux service d’accueil des urgences